Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


Tribunes

Voir les archives des tribunes dans le magazine :
Métropole Nice Côte d'Azur Info


Une Métropole solidaire au service des territoires et des habitants.


Une Métropole solidaire au service des territoires et des habitants. Depuis sa création, la Métropole est un outil de solidarité au service des communes et des habitants.
Tout en demeurant fidèle à notre histoire, notre identité et notre culture, la Métropole Nice Côte d’Azur assure un développement harmonieux et équilibré de notre territoire d’exception. Ces dernières années, les investissements ont été considérables dans de multiples domaines : aménagement de proximité, transports, emploi, logement, enseignement, environnement, essor du numérique.
Toutes ces actions portent aujourd’hui leurs fruits et bénéficient à tous. Au-delà de ces réalisations, l’objectif qui nous anime au quotidien est que chacun, qu’il habite sur le littoral, les collines, dans nos vallées ou au coeur de nos montagnes trouve sur notre territoire les conditions de son épanouissement personnel et professionnel.
Plus que jamais, l’humain est au coeur de la politique que mène Christian Estrosi. Plus que jamais, nous souhaitons
agir pour concilier la protection de l’environnement, la croissance économique et une politique urbaine en mesure d’offrir des logements accessibles à tous ainsi que des transports public performants. Plus que jamais, c’est ensemble que nous bâtissons notre avenir.


Dominique ESTROSI SASSONE
Présidente du groupe Métropole Solidaire, Les Républicains, Centristes, Démocrates et Indépendants

 

Tribune de l'opposition

 
Réseau Lignes d’Azur, une réorganisation manquée
                            
 
Il est normal que la mise en service de la L2 du tram amène uneréorganisation du réseau des bus de Ligne d’Azur mais celle qui est intervenue a été trop brutale et prématurée. Un déficit d’explication a pénalisé de nombreuses personnes âgées sans internet. Il faut bien mesurer que la philosophie de cette réorganisation a été de remplacer
les bus par la L2 alors que le bus doit être complémentaire de la L2. L’absence de vision métropolitaine atteste que tout
a été étudié uniquement par le prisme niçois. Ainsi toutes les lignes venant de l’extérieur de la ville sont désormais empêchées d’y entrer et s’arrêtent à l’ouest avec une correspondance L2. Il en est de même des lignes collinaires et de la ligne 6 qui dessert la Madeleine. Cette saturation de la L2 provoque un risque majeur de thrombose à la station Jean-Médecin. Par ailleurs les lignes à effet tram et les lignes essentielles ne parviennent pas à masquer un appauvrissement des dessertes qui pénalise les usagers. Certains blocages ont déjà été résolus pour La Trinité, la gare SNCF ou Carrefour TNL, d’autres doivent suivre. Enfin, toutes les interrogations sur la capacité de la L2 à faire face aux besoins ne sont pas levées. En effet, La L2 est annoncée pour une capacité de 140 000 voyageurs par jour mais en l’état actuel, la fréquence, le temps de trajet ne sont pas respectés et le nombre de rames est insuffisant. Il faudra certainement remettre en service des bus en attendant la livraison de la totalité de la L2.
 

Patrick ALLEMAND - Paul CUTURELLO – Christine DOREJO

Pour le groupe "Un Autre Avenir pour Nice et la Métropole"

Tél. : 04 97 13 26 12

Mail : 

Site : unautreavenirpournice.fr

 

Oui, les impôts ont augmenté !
 

Alors que l’Estropole Nice Côte d’Azur, et ses représentants dans toutes les communes, essaient - y compris à travers de coûteuses campagnes de communication dans la presse - de vous expliquer que vos impôts ont finalement baissé, il convient de rétablir la vérité. Ils ont augmenté ! Suite à la création en 2018 d’une nouvelle taxe métropolitaine sur le foncier bâti, les chiffres de l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers sont sans appel : avec 19,3% Nice est la ville de plus de 50 000 habitants ayant connu la plus forte augmentation de sa taxe foncière. Et pour les villes de 5 000 à 50 000 habitants, on retrouve parmi les 10 plus fortes progressions 8 communes de la Métropole.
C’est ainsi 26,5% d’augmentation pour Saint-André de La Roche (un record de France donc !), 24,3% pour Cagnes-sur-Mer, 24,2% pour Villefranche-sur-Mer, 23,7% pour Vence, 23,3% pour La Gaude, 21,2% pour Saint-Laurent-du-Var, 20,7%
pour Carros ou encore 19,8% pour La Trinité. Le prélèvement de cette nouvelle part métropolitaine a représenté 63 millions d’euros supplémentaires ponctionnés sur les habitants et les entreprises de la Métropole, jusqu’à 348 euros par an pour certaines communes ! Rappelons que si cette « Taxe Estrosi » a été votée par l’immense majorité des
maires du Conseil métropolitain, totalement soumis, les élus du RN ont voté contre, bien sûr.

Marie-Christine ARNAUTU
Député Européen Conseiller Métropolitain
Conseiller Municipal Groupe Rassemblement National

https://arnautu.fr/
04 97 13 22 94