Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Site Natura 2000 Cap Ferrat

    • carte depliant n2000capferrat

Premiers pas d’une aire marine protégée.

Engagée en faveur du développement durable et de la préservation de l’environnement, la Métropole Nice Côte d’Azur anime un réseau de sept sites classés Natura 2000 dont un en mer, le site du Cap Ferrat. Depuis 2013, la Métropole Nice Côte d’Azur sous l’impulsion de Roger Roux, Maire de Beaulieu-sur-Mer, Président de la commission métropolitaine « activités portuaires et maritimes », est engagée auprès des acteurs locaux et institutionnels pour soutenir des actions destinées à préserver cet exceptionnel patrimoine naturel marin.

Espace marin remarquable, le site du Cap Ferrat fait l’objet d’une attention particulière, il concentre en effet une forte diversité écologique (herbiers de Posidonie, petits fonds rocheux et coralligène). Il est également connu pour accueillir la tortue caouanne et le grand dauphin. C’est aussi un lieu très fréquenté, de nombreuses activités nécessaires au dynamisme local y sont pratiquées : plaisance, yachting, pêche professionnelle, pêches de loisir, plongée sous-marine, loisirs nautiques…

Actions de communication à but pédagogique pour faire connaitre le site et ses enjeux.

Afin que ce site conserve son attractivité naturelle, il est indispensable de faire prendre conscience à ses « usagers » de sa fragilité et de les conduire à adopter de bonnes pratiques. La Métropole Nice Côte d’Azur a donc lancé cet été, une campagne de communication auprès des visiteurs et des plaisanciers : un panneau pédagogique a été installé à l’entrée de la plage des fourmis à Beaulieu-sur-Mer et deux autres seront prochainement mis en place à Eze et Cap d'Ail,  des dépliants de présentation du site sont distribués.

Premières mesures de gestion des mouillages pour réduire les impacts

Les mouillages, en particulier ceux des bateaux de grande taille, ont été identifiés comme la principale cause d’impacts des habitats marins. Ainsi, deux mesures ont déjà été prises par les acteurs locaux pour les réduire :

- Interdiction de mouillage aux bateaux de plus de 20 mètres étendue à toute la bande des 300 mètres entre la pointe Saint-Hospice à Saint-Jean-Cap-Ferrat et Cap d’Ail.

Les habitats naturels des petits fonds côtiers présents dans la bande des 300 m jouent un rôle écologique primordial dans le cycle de vie de nombreuses espèces, il était ainsi nécessaire de diminuer les dégradations liées aux ancrages des grands navires sur cette bande littorale.

- Obligation de pilotage pour les navires de plus de 80 mètres qui souhaitent jeter l’ancre dans le périmètre du site.

Ces bateaux doivent faire appel à un pilote de la station de Nice qui choisit le point d’ancrage le moins nuisible à l’environnement.

Enfin, toujours au sujet du mouillage, le dépliant distribué au grand public propose aussi une cartographie renseignant sur les réglementations locales et détaillant la nature des fonds marins de la baie.

Une charte pour fédérer les acteurs locaux

Comme dans tous les sites Natura 2000, la préservation du patrimoine naturel s’appuie sur l’engagement des acteurs locaux. Le site est ainsi dotée d'une charte Natura 2000 qui liste les grands principes favorables à la bonne conservation des habitats et espèces et permet aux signataires de marquer leur engagement en faveur d'une gestion ou d'une utilisation durable des milieux naturels.

Share |