Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Passage en régie du service de l’Eau

    • eaudazur

Accueil des 157 salariés supplémentaires et présentation de la nouvelle organisation.

La régie « Eau d’Azur », créée en juin 2013, a repris successivement le service de l’eau des communes de Beaulieu, Cap d’Ail, Eze et Villefranche-sur-Mer en septembre 2014 et celui de 28 communes du Moyen et du Haut Pays au 1er janvier 2015.

Le 4 février 2015 à minuit elle a repris également le service de l’eau de la ville de Nice avec plus de 150 nouveaux salariés transférés de Veolia Eau.

La régie Eau d’Azur emploiera ainsi 256 agents issus de ces différentes structures afin d’assurer le service de l’eau dans 33 communes métropolitaines, depuis Saint Dalmas-le-Selvage jusqu’à Cap d’Ail.

Cette transition intervient à l’échéance d’un contrat de délégation qui avait été confié sur Nice à la Compagnie Générale des Eaux en 1878 et permet la construction d’un service de l’eau cohérent à l’échelle de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Désormais, le système de facturation sera plus équitable, rendant ainsi du pouvoir d’achat aux familles, aux personnes seules ou en difficultés financières ».

Dans le détail, 88 % des abonnés niçois de la Régie Eau d’Azur constateront une baisse de leur facture d’eau. Toutefois, cette baisse dépendra de leur consommation réelle. Pour un abonné qui consomme 120 m3 (facture INSEE), la baisse sera de 14%.

Les prix de revient du mètre cube d’eau potable sont rapprochés entre les différentes catégories d’utilisateurs, qu’il s’agisse de familles ou de gros consommateurs, rendant la structure de tarification de l’eau plus équitable.

Concernant  les quatre communes de l’Est : Beaulieu-sur-Mer, Cap d’Ail, Eze et Villefranche-sur-Mer, qui accusaient jusqu’à présent le tarif le plus élevé de la Métropole en matière d’eau potable, ces communes bénéficieront de nouveaux tarifs.
 

En savoir plus :

Share |