Logo de la Métropole Nice Côte d'Azur

Les communes

Le Kiosque


S'informer

Baisse significative du chômage pour la Métropole Nice Côte d’Azur

    • logo metropole480

L’ambitieuse politique de redynamisation économique et sociale, menée par Christian Estrosi, a permis d’enregistrer une première tendance à la baisse du chômage sur le territoire métropolitain pour le premier trimestre.

Même si les chiffres sont en données brutes et ne tiennent pas compte des variations saisonnières, le mois de mars 2014, recensant 33.839 demandeurs d’emplois (catégorie A), comparé au mois de février 2014, soit 34.589 demandeurs d’emplois, affiche une baisse significative de 2,2%, soit 750 demandeurs d’emplois en moins. Déjà à la fin du mois de janvier, 35.086 personnes étaient inscrites à Pôle Emploi, soit 497 chômeurs de moins qu’à la fin du mois de décembre 2013.

C’est une tendance très encourageante à confirmer, alors que la France enregistre 1600 demandeurs de plus en mars, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur 0.8% en plus et le département 1% en plus (chiffres en données corrigées qui atténuent les impacts saisonniers).

Depuis le 1er janvier 2011, le nombre d’entreprises de la Métropole est passé de 53.815 à 57.743 au 1er janvier 2014, soit une augmentation de 7 %, soit 3928 établissements supplémentaires. Selon les statistiques de l’INSEE, 212.600 personnes travaillent dans une des 49 communes de la Métropole (dont 145.614 à Nice).

Ces chiffres, révélateurs d’une amélioration de l’emploi au sein de la Métropole Nice Côte d’Azur, sont le résultat des actions mises en place par Christian Estrosi : création d’un écosystème vertueux avec les entreprises en leur offrant des infrastructures de qualité, l’Opération d’intérêt National Eco-Vallée, une technopole où travaillent ensemble l’Université (IMREDD), la pépinière d’entreprises, des start-up, des PME, des grands groupes, des pôles de compétitivité, un portail pour l’emploi…

L’objectif est de faire de la Métropole un territoire de démonstration et d’attractivité pour les entreprises. Entre 2010 et 2025, la volonté est de créer 20 000 emplois.

Share |